Les Galgos

Les lévriers sont utilisés pour la course et la chasse. Ils sont soit volés, soit proviennent de l’exploitation des femelles qui mettent bas à toutes les chaleurs, avant d’être éliminées lorsqu’elles ne peuvent plus reproduire. En fin de saison, les meilleurs sont conservés pour la saison suivante, et les autres sont soit abandonnés dans la nature, soit tués, soit torturés avant d’être mis à mort. Les plus “méritants” sont tués rapidement, c’est leur “récompense”. Les moins bons subissent, de la part de leurs galgueros (éleveurs), de cruelles tortures suivies d’une mort lente, pour les punir de ne pas avoir été de bons chasseurs ou de bons coureurs. Ils peuvent être lynchés, pendus, écorchés vifs, trainés derrière une voiture lancée à vive allure, avoir les pattes cassées, être jetés dans un puits dont ils ne pourront sortir. Tout ceci est amusant et culturel pour les galgueros, qui agissent avec le blanc-seing de la tradition. Au XXIème siècle, les gênes de la barbarie sont toujours présents chez certains spécimens prétendus humains.

Les plus chanceux, qui ont réussi à fuir, même blessés, ne sont pas sortis de l’auberge pour autant. Lorsqu’ils sont pris, ils sont mis soit en refuge (ce qui correspond à nos SPA), soit en perrera (ce qui correspond à nos fourrières animalières).
– En refuge, ils attendent une adoption hypothétique. Ils sont soumis à la mixité, au froid, aux bagarres, et peuvent être euthanasiés en cas de surpopulation.
– En perrera c’est encore pire au niveau des conditions matérielles

Nous parlons souvent des perreras en Espagne, mais qu’est-ce qu’ une perrera ?
Une perrera c’est le couloir de la mort pour les chiens abandonnés.
Il y a des perreras partout en Espagne, avec le même principe de fonctionnement.
Les chiens y sont entassés !!!
Ils y vivent dans des conditions déplorables, insupportables, baignent dans leurs excréments. Ils n’ont même plus un morceau de sol propre pour marcher. Ils sont soumis, en plus, au froid, à l’humidité, et au manque de nourriture, conditions idéales pour attraper de sales maladies !!!

En perreras, les chiens meurent !!!

  • soit agressés par leurs congénères, car la répartition est faite de manière aléatoire, sans prise en compte des critères de comportement ni de santé : les petits avec les gros, les plus faibles avec les plus forts.
  • soit par manque de nourriture, d’hygiène et de soins
  • et surtout par euthanasie, quand leur bourreau vient les chercher pour la piqûre finale. En effet un chien en perrera, qui a été trouvé errant, ne peut rester légalement plus de 21 jours, au cas rarissime où son maître viendrait le récupérer. Par contre en cas d’abandon par son maître, il n’y a aucun délai pour l’euthanasie. Elle peut être immédiate, si la perrera est pleine.

Les perreras sont un enfer pour les chiens. Très peu en sortent, ils attendent la mort derrière des barreaux. Il est insupportable de constater que la mort peut être une délivrance, plus douce que toutes ces souffrances qu’endurent ces pauvres chiens :

  • Souffrances physiques infligées aux lévriers par leurs galgueros
  • Souffrances d’avoir été abandonnés par leur maître
  • Souffrances de ne pas avoir de familles aimantes
  • Souffrances d’être nés sur une terre rouge ou le sang des animaux coule à flot

Les perreras sont des couloirs de la mort, 21 jours de vie, de survie ou d’agonie, dans le froid, l’humidité, les excréments, sans nourriture, attaqués par les autres congénères, car c’est la loi du plus fort.

Les aider est la raison d’être de notre association “Aide aux Lévriers Martyrs”. à la création de notre association nous avons choisi d’aider des bénévoles en Espagne qui oeuvrent quotidiennement afin d’aider ces pauvres chiens. Ils essayent de les sortir de perrera afin de les mette en pension, en attendant de leur trouver des adoptants. L’association Aide aux Lévriers Martyrs ne participant pas alors physiquement aux sauvetages, est intervenue en cas d’urgence. Grâce à notre bénévole, 5 chiens ont été sortis de perrera le 24 décembre 2014, car ils devaient être euthanasiés. Grâce à vos dons, nous avons payé des pensions, afin d’en sortir quelques-uns du couloir de la mort, leur donnant ainsi une chance de trouver des adoptants qui sauront les aimer et les choyer, après une vie de souffrance extrême.

Notre association a, par la suite, évolué, et nous avons souhaité assurer nous-mêmes des sauvetages. Grâce à vos dons, nous avons créé une pension d’accueil dans le Pas de Calais, où nous recueillons des galgos, que nous socialisons, soignons, et bichonnons, dans l’attente de leur trouver la famille qui leur offrira enfin une vie heureuse après l’enfer qu’ils ont connu. Cette organisation a été rendue possible grâce à un partenariat avec l’association anglaise “Greyhounds In Need”. Cette pension a un coût, bien évidemment, et selon notre budget, nous en sortons un maximum, dans l’attente de les voir adoptés. Si vous souhaiter les aider, vous pouvez faire un don à l’adresse Paypal : contact@levriers-martyrs.com, ou envoyer un chèque au siège de l’association : 11 domaine de Rollancourt, 62770, Rollancourt.